Archives du blog

[News] Resident Evil 6 premières infos et bande annonce


Situé dix ans après les évènements de Raccoon City, le jeu se déroulera à plusieurs endroits du globe, dont une Chine sous la menace d’une attaque bio-terroriste.

Dans cet épisode où nous retrouverons Chris Redfield et Léon S. Kennedy, l’action s’annonce encore plus omniprésente que ses prédécesseurs, avec des environnements urbains ou reculés en proie au cauchemar, beaucoup d’animations contextuelles et d’ennemis, du jeu en solo ou en coopération, ainsi qu’un système de glissade et de couverture.

Le jeu devrait tout de même contenir de nombreuses scènes d’horreur au commande de notre cher Léon Kennedy afin de satisfaire tous les fans de la série.

Resident Evil 6 est déjà annoncé pour le 20 novembre prochain, sur PS3 et Xbox 360. Une version PC est actuellement marquée « à suivre. »

Le jeu passe direct à la 4ème place de mes jeux les plus attendus en 2012 derrière GTAV, Tomb raider et The Last of Us.

Publicités

[Avis ciné] Malveillance


Synopsis:

César est un gardien d’immeuble toujours disponible, efficace et discret. Disponible pour s’immiscer dans la vie des habitants jusqu’à les connaître par cœur ; discret quand il emploie ses nuits à détruire leur bonheur ; efficace quand il s’acharne jusqu’à l’obsession sur Clara, une jeune femme insouciante et heureuse…

Luis Tosar nous offre une prestation digne d’un bon acteur, captivant et prenant, il séduira à coups sur le public. Un psychopathe , à la fois touchant et angoissant qui fait tenir l’oeuvre en place tout le long.

Cependant on pouvait s’attendre à frissonner, à avoir peur, à être tendu durant tout le film Au lieu de ça, Malveillance nous propose un personnages aux idées et aux actes complètement glauques. Sans horreur, sans violence démesurée, sans voyeurisme. Simplement un choix de vie tout à fait malsain.

Ce qui n’est pour autant pas déplaisant en soi. Simplement, le film met beaucoup de temps à se lancer. Toute la première partie se répète un peu, à tel point qu’on se demande si on va avoir le droit à plus…

Finalement le nouveau film de Jaume Balaguero (REC) reste sympathique à regarder mais reste très loin de ce à quoi je m’attendais en allant voir ce film (malaise, sadisme, violence …).

Le film reste plat et sans saveur, heureusement, toute la fin du film est bien plus intéressante et haletante. Dommage qu’on ait attendu aussi longtemps…

Ma note:  4 / 10

%d blogueurs aiment cette page :