Archives du blog

Fermeture du site Megaupload


Depuis quelques heures, le fameux et très populaire site Megaupload 13ème site le plus visité au monde – n’est plus accessible et ne devrait plus l’être pendant un moment.

Le FBI vient de fermer le site suite à une procédure criminelle visant notamment son fondateur, Kim Dotcoms. Le département de la Justice américaine estime que Megaupload aurait engrangé plus de 175 millions de dollars grâce à des activités frauduleuses, et provoqué plus de 500 millions de dollars de manque à gagner auprès des ayant-droits.

Nous vivons un bien triste moment mes amis …

Dernière info (23h00): les sites d’Universal Music et de la justice américaine sont attaqués en représailles par Anonymous, et actuellement inaccessibles.

Dernière info 20 janvier (18h): Sur le site Internet du Nouvel Observateur, le directeur technique du site, Emmanuel Gadaix, s’est exprimé sur cette affaire. Il affirme que « la procédure et l’acte d’accusation contiennent de nombreuses exactitudes ».
Avant d’ajouter que Megaupload n’est pas un site pirate. « Nous avons l’habitude d’être critiqué sur le volet ‘piratage’, mais elles sont infondées. Nous sommes un site d’hébergement de contenus qui respecte les différentes lois. Lois qui nous imposent de ne pas inspecter les contenus que les utilisateurs postent sur Megaupload. De toute façon nous n’en avons pas la possibilité technique… »
« Nous ferons tout pour ré-ouvrir le site et pour que nos utilisateurs puissent récupérer leurs fichiers. C’est notre priorité ! », a conclu Emmanuel Gadaix.

Publicités

[Avis ciné] J.Edgar Hoover


Synopsis:

Le film explore la vie publique et privée de l’une des figures les plus puissantes, les plus controversées et les plus énigmatiques du 20e siècle, J. Edgar Hoover. Incarnation du maintien de la loi en Amérique pendant près de cinquante ans, J. Edgar Hoover était à la fois craint et admiré, honni et révéré. Mais, derrière les portes fermées, il cachait des secrets qui auraient pu ruiner son image, sa carrière et sa vie.

C’est avec une grande impatience que je suis allé découvrir la nouvelle réalisation de Clint Eastwood, et cela même si son « J. Edgar » paraissait moins intense et remuant que « L’échange » ou « Million Dollar Baby » à la vue de la bande-annonce, mais tout aussi soigné et justement interprété par son acteur principal Leonardo DiCaprio qui signe une prestation méritante et engagée.

Le projet était prometteur, mais l’on est loin des œuvres précédentes du maître Eastwood. Comme pour « L’Echange« , se situant lui aussi dans les années 30, la lumière du film est à nouveau très travaillée, mais ici ce choix crée la confusion à partir du moment où le film passe sans cesse – et trop souvent – des années 30 aux années 60 sans changer de ton visuel.

Et si Hoover lui-même, sous les traits grimés de Leonardo Di Caprio, ne déçoit pas l’ensemble est plutôt mou.

À cela s’ajoute des problèmes de maquillages pour le vieillissement des personnages, qui auraient pu être évités ou remplacés par l’engagement d’acteurs seniors

Il y encore peu on pouvait aller voir un film de Clint Eastwood les yeux fermés, à partir de maintenant, il va falloir commencer à se méfier. L’histoire est très intéressante, mais le maître nous la raconte de manière plutôt ennuyeuse. Je ne m’attendais pas à un film d’action, puisque c’est le côté politique qui intéresse le réalisateur, mais j’aurais espéré que ça « bouge » un peu plus.

Ma note:  4 / 10

%d blogueurs aiment cette page :