Archives du blog

[Avis ciné] 10 jours en or


Synopsis:

Marc Bajau sillonne le pays pour le compte d’une marque de vêtements. Il aime cette vie sur la route, libérée de toute contrainte et faite de rencontres d’un soir. Mais alors qu’il démarre une nouvelle tournée de promotion, sa dernière conquête s’en va en lui laissant son fils, Lucas, un petit métis de six ans…
Commence alors une traversée de la France pas comme les autres, où Marc et Lucas vont croiser la route de Pierre, un retraité fantasque et envahissant, et celle de Julie, une jeune femme en errance.
Au cours de cette odyssée, flanqué de son trio improbable, Marc Bajau va connaître « 10 jours en or » qui vont changer sa vie…

10 jours en or est une sorte de road trip où chacun accepte de grandir et de changer quelque chose dans sa vie. L’histoire et la réalisation ont une sensibilité touchante qui manque malheureusement d’impact. Le récit souffre d’irrégularité dans le rythme, on s’ennuie parfois. La fin est attendue, mais inévitable…

Franck Dubosc est bien loin du registre du comique où on a l’habitude de le voir. Néanmoins l’acteur s’en sort très bien.

Finalement nous avons devant nous un film assez naïf, qui croit trop que le monde est tout beau tout rose malgré un Franck Dubosc assez sympathique et agréable dans ce nouveau rôle.

Ma note:  4 / 10

Publicités

[Avis ciné] The Darkest Hour


Synopsis:

Sean et Ben sont à Moscou pour affaires, confrontés à un univers d’argent et de pratiques sans scrupules. Natalie et Anne s’y trouvent en escale involontaire alors qu’elles avaient prévu de se rendre au Népal. Les quatre jeunes gens se rencontrent par hasard dans la boîte de nuit la plus branchée de la ville où ils croisent Skylar, un homme d’affaires suédois qui a arnaqué Sean et Ben.
Ce haut lieu qui attire puissants et personnalités en vue bascule dans la terreur lorsque des aliens attaquent…
Après avoir vécu terrés quelques jours dans les sous-sols, les cinq survivants ressortent et découvrent une ville déserte. Le monde semble immobile alors qu’une force terrifiante et invisible les guette… S’ils veulent avoir une chance de survivre, ils vont absolument devoir découvrir qui sont ces êtres venus d’ailleurs et ce qu’ils veulent. C’est à ce prix qu’ils pourront les combattre, s’ils en sont capables…

Je ne vais pas tourner autour du pot, le film réalisé par Chris Gorak est mauvais même très mauvais…

Pourtant, on sait dès le départ que nous allons assister à un film popcorn pour un public ado qui a besoin de son film d’invasion extraterrestre. Est-ce pour cela que le scénario et l’ensemble des prestations sont bâclés, voir désastreuses ?

On enchaîne les dialogues ridicules et les extraterrestres ressemblant à des feux follets sont grotesque….

The Darkest Hour n’a ni queue ni tête et son but est indécis et son message est totalement absent.

La 3D quand à elle est une conversion épouvantable qui n’apporte rien au film. La mise en scène et la photographie proviennent tout droit d’un film de Michael Bay.

Bref, avec pourtant seulement 1h29 de film au compteur, le temps paraît long devant The Darkest Hour. L’écriture des personnages reste inexistante et les dialogues sont ennuyeux… Le résultat est un film sans caractère et complètement inutile.

Ma note:  1 / 10

%d blogueurs aiment cette page :