Archives de Catégorie: Cinéma

Avis sur les films vues au cinéma

[Avis ciné] The Darkest Hour


Synopsis:

Sean et Ben sont à Moscou pour affaires, confrontés à un univers d’argent et de pratiques sans scrupules. Natalie et Anne s’y trouvent en escale involontaire alors qu’elles avaient prévu de se rendre au Népal. Les quatre jeunes gens se rencontrent par hasard dans la boîte de nuit la plus branchée de la ville où ils croisent Skylar, un homme d’affaires suédois qui a arnaqué Sean et Ben.
Ce haut lieu qui attire puissants et personnalités en vue bascule dans la terreur lorsque des aliens attaquent…
Après avoir vécu terrés quelques jours dans les sous-sols, les cinq survivants ressortent et découvrent une ville déserte. Le monde semble immobile alors qu’une force terrifiante et invisible les guette… S’ils veulent avoir une chance de survivre, ils vont absolument devoir découvrir qui sont ces êtres venus d’ailleurs et ce qu’ils veulent. C’est à ce prix qu’ils pourront les combattre, s’ils en sont capables…

Je ne vais pas tourner autour du pot, le film réalisé par Chris Gorak est mauvais même très mauvais…

Pourtant, on sait dès le départ que nous allons assister à un film popcorn pour un public ado qui a besoin de son film d’invasion extraterrestre. Est-ce pour cela que le scénario et l’ensemble des prestations sont bâclés, voir désastreuses ?

On enchaîne les dialogues ridicules et les extraterrestres ressemblant à des feux follets sont grotesque….

The Darkest Hour n’a ni queue ni tête et son but est indécis et son message est totalement absent.

La 3D quand à elle est une conversion épouvantable qui n’apporte rien au film. La mise en scène et la photographie proviennent tout droit d’un film de Michael Bay.

Bref, avec pourtant seulement 1h29 de film au compteur, le temps paraît long devant The Darkest Hour. L’écriture des personnages reste inexistante et les dialogues sont ennuyeux… Le résultat est un film sans caractère et complètement inutile.

Ma note:  1 / 10

Publicités

[Avis ciné] Une nuit


Synopsis:

Paris. Simon Weiss, commandant à la Brigade Mondaine, entreprend, comme chaque soir, sa tournée des établissements de nuit. Son métier. Une nuit, mais pas comme les autres… Très vite Weiss comprend qu’on veut le piéger. Pris en tenaille entre la police des polices et les voyous, Weiss va se défendre, affronter flics, hommes d’affaires et malfrats…

Une nuit est une virée nocturne ponctuée de non évènements comme autant de prétextes pour découvrir un Paris interlope à la faune insolite. 

Ses deux personnages principaux composés par Roschdy Zem et Sara Forestier, tous deux parfaits dans leurs rôles respectifs. Lui, policier en danger, traqué et pris en tenaille entre les voyous qu’il côtoie au quotidien et ses « collègues ». Elle, en jeune flic qui lui sert de chauffeur/accompagnateur le temps d’une nuit.

Peu d’action, un film trop plat, mou qui est souvent ennuyeux pour le spectateur qui voit se succéder une multitude de plans fixes sans action avec une répétition déconcertante.

Bref pas grand chose à ajouter, on soulignera quand même la bonne prestation des acteurs notamment celle Roschdy Zem et Sara Forestier qui relèvent un petit peu le film. On notera également la réussite de l’ambiance du film : sombre dans toute sa splendeur.

En revanche, on se perd souvent entre les personnages secondaires, et certains restent flous même à la fin du film, qui sont-ils ? Quel est leur rôle ?

Malgré sa bande annonce que je trouvais alléchante et  la présence de Roschdy Zem en tête d’affiche, « Une nuit » se révèle être une déception pour ma part….

Ma note:  4 / 10

[Avis ciné] Une vie meilleure


Synopsis:

Yann et Nadia, amoureux, se lancent dans un projet de restaurant au bord d’un lac. Leur rêve d’entrepreneur se brise rapidement. Nadia, contrainte d’accepter un travail à l’étranger, confie provisoirement son fils à Yann. Elle disparaît…

Très beau film dont l’histoire, poignante et réaliste, nous entraîne dans les répercussions toujours plus douloureuses de l’endettement et du surendettement. Des acteurs bouleversants, plus vrais que nature, surtout Guillaume Canet, une mise en scène pure et franche, des images à la fois dures et belles; bref, une chronique sociale qui vous donne comme une claque, une leçon de vie.

Un film social donc, mais ni trop exagéré ni trop larmoyant, un film juste, sous toutes les coutures.

Le drame nous laisse en haleine tout au long du film à la manière d’un thriller même si il souffre de longueurs, même si la deuxième partie est nettement moins intéressantes et que la fin est tirée par les cheveux…

Ma note:  7 / 10

[News] Le classement des 10 films les plus attendus en 2012


Après mon classement des jeux vidéo les plus attendus en 2012 voici mon classement des 10 films les plus attendus à ne surement pas rater en 2012 !

N°10 – Expendables 2 (Sortie en 2012)

N°9 – L’âge de glace 4: la dérive des continents (Sortie le 27 Juin 2012) 

N°8 – American Reunion de John Hurwitz ( Sortie le 2 Mai 2012)

N°7 – MIB III de Barry Sonnenfeld (Sortie le 23 Mai 2012)

N°6 – J. Edgar de Clint Eastwood (Sortie le 11 Janvier 2012)

5 – The Amazing spiderman de Marc Webb (Sortie le 4 Juillet 2012)

4 – Prometheus (Sortie le 11 Janvier 2012)

3 – The Avengers de Joss Whedon (Sortie le 25 Avril 2012)

2 – Bilbo the hobbit (Sortie le 12 Décembre 2012)

1- The Dark Knight Rises de Chris Nolan (Sortie le 25 Juillet 2012)

Et bien d’autres encore … !

[Avis ciné] Malveillance


Synopsis:

César est un gardien d’immeuble toujours disponible, efficace et discret. Disponible pour s’immiscer dans la vie des habitants jusqu’à les connaître par cœur ; discret quand il emploie ses nuits à détruire leur bonheur ; efficace quand il s’acharne jusqu’à l’obsession sur Clara, une jeune femme insouciante et heureuse…

Luis Tosar nous offre une prestation digne d’un bon acteur, captivant et prenant, il séduira à coups sur le public. Un psychopathe , à la fois touchant et angoissant qui fait tenir l’oeuvre en place tout le long.

Cependant on pouvait s’attendre à frissonner, à avoir peur, à être tendu durant tout le film Au lieu de ça, Malveillance nous propose un personnages aux idées et aux actes complètement glauques. Sans horreur, sans violence démesurée, sans voyeurisme. Simplement un choix de vie tout à fait malsain.

Ce qui n’est pour autant pas déplaisant en soi. Simplement, le film met beaucoup de temps à se lancer. Toute la première partie se répète un peu, à tel point qu’on se demande si on va avoir le droit à plus…

Finalement le nouveau film de Jaume Balaguero (REC) reste sympathique à regarder mais reste très loin de ce à quoi je m’attendais en allant voir ce film (malaise, sadisme, violence …).

Le film reste plat et sans saveur, heureusement, toute la fin du film est bien plus intéressante et haletante. Dommage qu’on ait attendu aussi longtemps…

Ma note:  4 / 10

%d blogueurs aiment cette page :